PRÉCIS DE COMPTABILITÉ I

 © 1991 John Petroff. Traduction 2003 Naoual Jidal, Aina Ramarijaona

Chapitre 3:

EXÉCUTION DU CYCLE DE COMPTABILITÉ

 

RAPPROCHEMENT DES PRODUITS ET DES CHARGES

Il existe deux méthodes pour présenter les produits et les charges dans le compte de résultat: la présentation par activité et la présentation basée sur l'encaissement/décaissement d'argent. La méthode qui s'appuie sur l'activité est une méthode plus précise dans la présentation des produits et des charges. Elle est également la plus utilisée. Elle enregistre les produits et les charges lorsqu'ils sont engagés plutôt que quand l'argent comptant est encaissé ou déboursé. La méthode de la comptabilité de caisse n'enregistre que les opérations effectuées en argent comptant. Cette méthode n'est pas acceptable pour beaucoup d'entreprises.

INTRODUCTION AUX TRAVAUX DE RÉGULARISATION
À la fin d'un exercice comptable, plusieurs soldes figurant dans la balance de vérification ont besoin de certaines régularisations. Les ajustements courants concernent les charges payées d'avance, les immobilisations d'actif et les charges à payer. Si les écritures de régularisation appropriées ne sont pas faites, les états financiers seront incorrects. Il n'est pas nécessaire de suivre quotidiennement les transactions qui affectent les produits et les charges. Ces régularisations devraient être opérées à la fin de chaque période comptable.

CHARGES PAYÉES D'AVANCE - RÉGULARISATION
À la fin d'une période comptable, les régularisations doivent être entreprises pour refléter la partie des actifs qui a été consommée pendant la période comptable. La portion d'actifs ou de charges payée d'avance utilisée est enregistrée au débit d'un compte de charge, et au crédit d'un compte d'actif. Si une écriture de régularisation n'est pas faite, les dépenses, le revenu net, les capitaux propre et les actifs seraient tous sur-estimés.

COMPTES D'ACTIF IMMOBILISE - RÉGULARISATION
Les immobilisations fixes représentent les biens tangibles détenus par l'entreprise à long terme. Bien qu'on ne peut le constater, l'utilité des immobilisations de l'entreprise diminue. Cette perte de l'utilité des immobilisations fixes est communément appelée amortissement, et elle requiert une écriture périodique de régularisation. La dépréciation de valeur se traduit par le débit du compte de charges Amortissement - Immobilisation, et par le crédit du compte Amortissements Cumulés - Immobilisation (qu'on désigne par compte d'actif de contrepartie). La différence entre le solde des actifs et celui des comptes d'actif de contrepartie représente la Valeur Nette Comptable. Si l'écriture de régularisation n'est pas passée, les actifs, les capitaux propres, et le revenu net seront erronés, et les dépenses seront sous-estimées.

COMPTES DE PASSIF - RÉGULARISATION
Comme la plupart des charges sont payées d'avance, certaines ne sont réglées qu'après que le service ait été rendu. C'est le cas des honoraires et des salaires. Lorsque les dépenses n'ont pas été payées mais que les services ont été reçus, une charge cumulée et un passif sont créés. L'écriture de régularisation exige le débit d'un compte de charges et le crédit d'un compte passif (dettes). L'absence de régularisation aurait comme conséquences une sur-évaluation des capitaux propres et du revenu net, et une sous-évaluation des charges et des dettes de l'entreprise.

LE CHIFFRIER ET LES ETATS FINANCIERS
Le chiffrier est une liste de données importantes qui sont utilisées pour déterminer quelles écritures de régularisation doivent être exécutées. Il contribue également à la préparation des états financiers. La première étape du travail consiste à établir la balance de vérification. Une fois que dans la balance de vérification, les soldes créditeurs et débiteurs balancent cortrectement (égaux), les écritures de régularisation peuvent être passées. Pour s'assurer que les soldes restent égaux après les régularisations, une balance de vérification régularisée est créée. Une fois le contrôle effectué, les comptes sont placés dans le Compte de Résultat et le Bilan. Toutes les colonnes de la balance doivent avoir des soldes égaux au débit et au crédit.

PRÉPARATION DES ETATS FINANCIERS
Le chiffrier a pour but de préparer les états financiers. Le résultat issu du compte de résultat (bénéfice net ou perte nette) est reporté au bilan. Si des fonds additionnels ont été investis ou retirés au cours de la période, ces changements sont enregistrés au niveau du bilan. Le solde des capitaux propres du bilan provient du rapport des capitaux propres. Et tous les autres soldes du bilan sont obtenus à partir des soldes des colonnes du chiffrier.

JOURNALISATION ET REPORT AU GRAND LIVRE DES COMPTES DE CLOTURE
Dès que les états financiers sont achevés, toutes les écritures de régularisation sont enregistrées dans le journal et reportées au grand-livre de sorte que tous les documents comptables soient correctement ajustés. Il est nécessaire de clôturer tous les comptes provisoires et d'enregistrer le changement au compte des capitaux propres. Ceci est accompli en tenant un journal et en signalant les entrées définitives pour tous les comptes provisoires. Un document appelé le Centralisateur est utilisé pour récapituler les comptes des produits et charges, et établir le bénéfice net ou la perte pour la période. En outre, n'importe quelle transaction qui augmente ou diminue le capital devrait également être signalée au compte capital correspondant.

PROCÉDURES POUR CLÔTURER LES COMPTES PROVISOIRES

1) - Débiter tous les comptes de recettes, et créditer le compte récapitulatif des revenus. 2) - Créditer tous les comptes de charges, et débiter le compte récapitulatif des produits. 3) - Ajouter les colonnes de débit et de crédit du compte récapitulatif des produits. Si le solde créditeur excède le solde débiteur, un bénéfice a été réalisé. 4) - Les résultats du compte récapitulatif des revenus devraient être reportés à un compte du capital (les capitaux propres ou des actionnaires). 5) - Si on remarque un retrait ou un dividende, il est nécessaire de créditer ces comptes et de débiter un compte de capital.

LE CYCLE COMPTABLE

Le cycle comptable commence par l'analyse de toutes les transactions et leur enregistrement dans le journal. Une fois que toutes les transactions ont été enregistrées dans le journal, elles sont rapportées au Grand Livre et une balance de vérification est réalisée. La balance de vérification, les écritures de régularisation, et n'importe quelle information additionnelle utile pour l'établissement des états financiers sont enregistrées dans le chiffrier. Les états financiers peuvent alors être préparés. Toutes les régularisations et les écritures de clôture sont alors portés au journal et reportés au Grand Livre. Pour s'assurer que toutes les entrées ont été correctement faites, une balance de vérification régularisée est préparée pour montrer l'égalité des soldes débiteurs et des soldes créditeurs, pour confirmer l'égalité de l'actif et du passif.

Tests

Devoirs

[Il est important pour nous de savoir ce que vous pensez de ce chapitre.
Si vous avez un commentaire, une correction ou une question
se rapportant à ce chapitre, envoyez le à comments@peoi.org .]

Précédent: Le_cycle_comptable

Suivant: Entreprises_de_ventes

.